Bientôt un logiciel photo capable de supprimer les reflets

Passionnés de photos, vous rêvez depuis longtemps un outil capable de supprimer les reflets créés par une surface transparente réfléchissante comme une vitre et qui gâchent vos clichés. Un algorithme développé conjointement par le MIT et Google pourrait bien être la solution que vous attendiez… Patience !

Un logiciel photo capable de supprimer les reflets

Quand vous prenez des photos à travers une vitre, impossible d’éviter l’apparition de votre propre reflet. Même chose avec un grillage, mais aussi des gouttes d’eau sur la vitre, ainsi que tous les autres objets qui cachent la magnifique scène que vous souhaitez immortaliser.

Des chercheurs du MIT et de Google ont réussi à mettre au point un programme pour débarrasser vos photos de ces éléments indésirables et les récupérer avec un arrière-plan clair. Prévue d’être présentée à l’occasion de la conférence SIGGRAPH 2015 de Los Angeles, l’idée séduit les apprentis photographes.

De plus, le principe est simple : il suffit à l’utilisateur de capturer une série de clichés pour la même scène en déplaçant légèrement l’appareil entre chaque prise comme s’il était en train de réaliser un panorama.

L’algorithme procède ensuite à une comparaison des différentes images afin de localiser les reflets ou les objets occultant et les extraire. Cette analyse lui permet d’afficher une comparaison de trois photos : l’original raté, une version nettoyée, et le reflet à part. Et le résultat est impressionnant, au vu des quelques essais déjà dévoilés.

Une nouvelle arme dans la guerre des logiciels

Pour l’heure, cet outil reste du domaine scientifique, mais Google, qui ambitionne de s’imposer dans l’univers de photographie en ligne, ne tardera certainement pas à l’intégrer au sein d’une application en valeur ajoutée aux solutions existantes dans cette catégorie. Déjà, son service Google+ Photos déploie une palette de fonctionnalités pour améliorer vos clichés, et un nouveau logiciel de retouche photo anti reflets lui donnerait encore plus de poids, d’autant qu’en plus des photos, celui-ci prendrait également les vidéos en charge. Autant d’arguments pour marquer quelques points face aux appareils photo classiques.

Le principal obstacle à l’implémentation de cet algorithme dans les appareils mobiles est sa lourdeur. Au cours des recherches, une application Windows Phone a mis 2 minutes à traiter une série de prises de vue pourtant à faible définition. En haute définition, un ordinateur récent et puissant a dû travailler pendant 20 minutes. Même si l’utilisation d’un code source non optimisé a certainement pesé dans la balance, il faudra du temps avant que l’opération puisse se faire dans de bonnes conditions sur un smartphone avec une caméra jusqu’à 16 MP.

Dans tous les cas il est toujours intéressant de s’adresser à un professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *